Réunion du Conseil de l’organisation régionale antidopage

Publié le par senesports.over-blog.com

32 agents seront formés sur le dopage

Ils seront trente deux ressortissants Ouest-africains à prendre part  ce matin à Dakar à la réunion du Conseil de l’organisation régionale antidopage (Orad). Deux sessions de formation sur le dopage y seront organisées.

Aujourd’hui s’ouvre à l’hôtel des Alamdies de Dakar  la réunion du Conseil de l’organisation régionale antidopage (Orad) des zones II et III, annonce un communiqué du Comité national olympique et sportif sénégalais (Cnoss), qui « organise la manifestation sous l’égide du bureau Africain de l’Agence mondiale antidopage (Ama) ». D’après le document signé par Santi Sène Hagne, secrétaire général du Cnoss, le conseil de l’Orad est composé des pays africains francophones  des zones II et III que sont le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire Guinée, le  Mali, la Mauritanie, le Niger, le  Sénégal, le Togo et le Sénégal. A ceux-là, il  faut ajouter deux pays lusophones, le Cap Vert et la Guinée Bissau.

L’objectif ce conclave est d’examiner le progrès général de l’Orad depuis sa création; d’examiner  et discuter les futures activités de la structure; de recevoir les rapports sur l'état du bureau et délibérer l’avancement; d’adopter le leadership de l'Orad et de former des spécialistes dans la lutte contre le dopage dans le sport.

C’est ainsi qu’il est prévu par rapport à ce dernier point deux sessions de formation sur le dopage qui gangrène le milieu sportif. A cet effet, douze participants proviendront de l’Orad et les vingt autres seront issus des membres des comités Autorisation à usage thérapeutique(Aut) et Gestion des résultats(Gr). Ceux-ci se familiariseront aux questions liées à cette  pratique courante dans le monde du sport sous la houlette de Rodney Swigelaar, David Julien de l’Agence mondial antidopage et de Mario Zorzoli, expert de l’Union Cycliste Internationale (Uci). Cette acticité entre dans la cadre de développement antidopage. La formation prend fin jeudi.

François MENDY

Commenter cet article