PRELIMINAIRE COUPE CAF

Publié le par senesports.over-blog.com

Port Authority débarque à Dakar pour les trois points

Les Sierra-léonais de Port Authority, adversaires de Touré Kunda de Mbour en coupe Caf  sont à Dakar depuis quatre jours. Ils résident présentement dans un hôtel sis aux Almadies. Pour l’entraîneur de club, Christian Cole, ils « viennent à Dakar pour prendre les trois points de la victoire ». Réponse du directeur général du club de la Petite Côte, « nous sommes venus pour créer la surprise et bouleverser la hiérarchie ».

MBAYE-DIOUF-DIA.jpg

Mbaye Diouf DIA, président Touré Kunda

Le Touré Kunda de Mbour entre en lice samedi en préliminaire de la coupe de la confédération africaine de football contre le Port Authority de Sierra Léon qui est sur nos murs depuis deux jours. Novice en la matière, le club de la Petite Côte aborde la compétition « avec un esprit de gagnant », affirme son directeur général, Ibrahima Konaté. Pour lui, « la première sortie africaine de notre histoire ne signifie nullement aller en compétition avec un esprit de défaitiste ». Loin de là. La bande à l’entraîneur Lamine Sano est prête à donner la réplique aux Sierra-léonais. Parce que « notre philosophie est de préparer match par match, même si celui-ci est à un niveau un peu supérieur. Mais c’est un match entre africain et nous nous donnerons à fond », martèle M. Konaté qui ajoute que « les deux formations partent sur les mêmes chances ». Pour lui, certes le Port Authority a un vécu incomparable au leur, mais ils seront onze contre onze. Mieux, « les surprises ont toujours existé dans le football. Et elle n’est pas à exclure », raisonne le directeur général.

Toutefois, la chance ne doit être qu’un facteur parmi tant d’autres. Le plus important à ces yeux c’est « d’aborder la partie sans complexe, et avoir un tempérament de gagneur ». Prenant sa casquette de connaisseur du ballon rond, « avec une analyse lucide et froide de la situation, logiquement, c’est port Authority qui part avec les faveurs des pronostics », admet Ibrahima Konaté. Cependant, Touré Kunda veut « bouleverser la hiérarchie et s’imposer ». Tel est son défi. Un défi qu’il pense pouvoir réaliser, car « le niveau de la Ligue 1 est élevée et se rapproche un peu du niveau des grands championnats africains », croit-il. En plus, « nous avons une équipe jeune et talentueuse ». La méconnaissance de l’adversaire ne constitue pas un prétexte pour lui. En effet, « nous sommes dans la même situation qu’eux. Ils n’ont aucune idée sur nous. Donc, nous sommes à égalité », note le directeur de Touré Kunda de Mbour. La seule chose qu’il sait du football sierra-léonais, « c’est qu’il est vif et véloce ». Déclinant les visés de sa formation dans cette campagne, il soulignera que « l’objectif est d’aller le plus loin possible ». En d’autres termes, « franchir au moins le tour préliminaire ». Et tous « les moyens sont réunis pour atteindre cette objectif », relève M. Konaté. Mais une chose est sûre à son niveau, c’est que « le match de samedi n’est pas gagner d’avance ».

De leur côté, les Sierra-léonais qui sont à Dakar depuis avant-hier débarquent dans notre capitale avec un seul souhait en tête, « empocher les trois de la victoire », selon son entraîneur, Christian Cole. A défaut de la victoire, « nous viserons le point du nul », précise le technicien. D’après le coach, « nous nous sommes bien préparés pour cette compétition ». Ce qui lui fait croire que l’étape de Touré Kunda, même si « elle n’est pas facile, sera franchie ». Parce que « nous comptons de bons éléments dans notre effectif », avertie Christian Cole, qui indique qu’il est venu à Dakar « pour créer la surprise ». Un discours en phase avec celui du capitaine. Répondant à la question de savoir s’ils disposent des moyens humains et financiers pour face à la concurrence qu’impose la compétition, sa réponse est nette et sans contours. Pour Muwahid Sesay, « nous nous ne focalisons pas sur les moyens que nous disposons, mais sur la compétition ». Selon lui, « il y a ce qu’on appelle la détermination dans le football, et c’est elle qui fait la différence dans un match ». De ce point de vue, « nous sommes solides », souligne le capitaine, qui précise que « nous ne fonctionnons pas en termes de clubs que nous faisons face, mais par rapport à la coupe qui est notre objectif ».

François MENDY

Commenter cet article