Mamadou Niang, capitaine des « Lions »

Publié le par senesports.over-blog.com

« Nous avons des cartouches en attaque »

Pour Mamadou Niang, les « Lions » ont de bonnes cartouches en attaque. Mais d’après le capitaine, c’est le bloc équipe qui fera la différence.

NIANG-copie-1.jpg

Capitaine, quelle est l’ambiance qui règne au sein du groupe ?

C’est un nouveau qui renaît. C’est une nouvelle génération avec beaucoup de jeunes qui sont arrivés, beaucoup de fraîcheur, beaucoup d’envie en d’ambiance. C’est ça qui manquait un peu au Sénégal dans le passé. Depuis notre élimination de la course à la Can angolaise, beaucoup de jeunes éléments sont arrivés. Nous sommes repartis sur de nouvelles bases pour tout reconstruire. Et là, on arrive petit à petit. Ce qui est intéressant, c’est qu’il y a des jeunes comme Moussa Sow, Ludovic sané, Djamé qui vient de nous rejoindre, Issiar Dia, Michael Tavares etc., ont apporté une nouvelle fraîcheur et dynamique dans le groupe.

Vous avez une attaque de feu qui risque de faire  mal…

C’est sûr que nous avons des cartouches en attaque. Donc, il s’en servir au mieux. C’est vrai que les gens ne voient que l’aspect attaque de l’équipe. Oui. C’est vrai. Vous avez Diomansy, Dame Ndoye, Mame Birame, Papiss, Moussa, Souleymane Camara etc. Mais ce qui fait notre force depuis le début cette compétition, c’est le collectif. Parce que nous avons une défense et un milieu de terrain défensif qui récupère des ballons et qui nous sert en munition devant. Avec des attaquants qu’on a, c’est normal qu’on cartonne. J’espère seulement qu’on en profitera samedi. Mais c’est le bloc équipe qui fera la différence et non des individualités.

Vous parlez de la gagne, c’est normal parce que nous sommes à Dakar. Mais est qu’un match nul sera perçu comme un échec ?

Non. Un match nul ou une défaite ne change rien pour nous. Dans notre tête et dans notre esprit, on joue tous nos matchs pour gagner. Même quand on va aller au Cameroun, on n’ira pas là-bas pour fermer le jeu ou faire math nul. On sera là-bas pour gagner. Parce qu’on a les qualités pour gagner au Cameroun. Si on veut avancer, redorer le blason « Sénégal », cela passe par des victoires et des performances. Et pour nous, gagner au Cameroun sera une grande performance.

Vous l’avez dit, le retour risque d’être compliqué, mais  joué jouer l’offensive serait suicidaire pour le Sénégal ?

Je ne vois pas les choses comme ça. Nous avons le potentiel qu’il faut pour faire apporter la réplique à tout et dans n’importe quel terrain. On fera une bonne opération si on gagne samedi. Parc qu’après cette partie, ils nous recevront chez. Et comme je l’ai dit, nous y serons avec tous nos armes. En fait, tous les matchs retour sont difficiles. Après, ce sera notre tour de recevrons le Congo qui est difficile à jouer. Même si on a gagné chez eux, croyez-moi, c’était une partie délicate qu’on a joué avec beaucoup de courage. Ce qui est sûr, c’est que les matchs retour sont difficiles. Et il va falloir les négocier.

Recueillis par François MENDY

Commenter cet article