LINGUERE DE SAINT-LOUIS

Publié le par senesports.over-blog.com

C’est l’union sacrée malgré les mauvais résultats

Stagnant à la 13ème place du classement de la Ligue 1 après cinq journées (mais avec un match en moins), le champion du premier championnat professionnel, 3 points à égalité avec le dernier, Dahra, est en mauvais posture. Le club de l’ancienne capitale du Sénégal ne gagne pas. A la décharge des techniciens, un match en retard contre le Casa Sports. Loin de baisser les bras, de déprimer ou de se quereller, le staff technique et les dirigeants sont plus que jamais soudés.

PRESI-LINGUERE.jpg

La cinquième journée de championnat de Ligue 1 du weekend dernier a été marquée par la première victoire de l’US Gorée sur la Linguère de Saint-Louis, 2 buts à 0. Une défaite, la première du genre qui enfonce l’ancien champion du Sénégal au bas fond du classement de la Ligue 1. L’ex club de l’entraîneur national, Amara Traoré occupe la 13ème place de la Ligue 1. Une position inquiétante eu égard au standing de la formation qui a remporté le premier titre du championnat professionnel. Toutefois, pour l’entraîneur des « Samba Linguère », la situation n’est pas critique. Et pour cause, le club phare de Saint-Louis compte un match en moins à disputer contre le Casa Sports. Avec quatre matchs, trois nuls et une défaite, ce n’est pas encore la crise aux yeux des dirigeants. Le technicien concède juste « que les résultats ne sont pas bons ».

Le prétexte est que le championnat « est long ». Pour Abdou Magib Diagne, son club va se ressaisir, et « les ratés » notés jusqu’à présent seront résolus. « Rien n’est encore joué », lance-t-il. Il croit qu’avec le temps, tout entrera dans l’ordre. « On a le temps encore », soutient-il. Un discours qui semble rassurant, mais inquiétant à la fois. En effet, depuis l’année dernière, le capitaine Khadim Ndiaye et sa bande cumulent les mauvais départs. Une situation que le coach impute à la « transition » qui serait à l’origine de ces « passages à vide ». En effet, après le sacre de 2009, son entraîneur, Amara Traoré a quitté le banc du club pour la sélection nationale. Son successeur, Ibrahima Diop, dit Pelé est limogé en avril 2010 pour insuffisance de résultats. Son ancien adjoint, qui n’est autre que l’actuel patron du banc est promu entraîneur principal. Va-t-il subir le même sort ? Non à priori. Car les « potentialités et tous les hommes sont là », explique le technicien. Mais l’information la plus rassurante est venue du président Babacar Sy. Intervenant sur la radio privée Rfm, il a apporté son soutien à Abdou Magib Diagne, estimant que le championnat ne vient à peine que commencer.

François MENDY

Commenter cet article