FOOTBALL- BRESIL

Publié le par senesports.over-blog.com

Ronaldo, génie précurseur

De Cruzeiro aux Corinthians en passant par le FC Barcelone, l'Inter Milan ou même le Real Madrid, Ronaldo a tout fracassé. Une carrière riche mais truffée d'embûches pour un joueur exceptionnel.

RONALDO BRESIL

Ronaldo, de son vrai nom Ronaldo Luis Nazario de Lima, a enchanté son monde durant ses 18 ans de carrière. Partout où il est passé, il s'est mué en une véritable machine à buts. Son secret ? Une technique exceptionnelle alliée à une pointe de vitesse ébouriffante. Une vraie comète ballon au pied. Un véritable cauchemar pour des adversaires médusés et scotchés sur place. D'un coup de rein, ou en une accélération, il a explosé presque toutes les défenses du continent. Que dire aussi de ses incroyables passements de jambes. En un contre un, il était le plus fort, quasiment imbattable. Il avait le don pour donner le tournis. Une feinte par ci, une feinte par là. Et encore une pour la route. Le temps de comprendre la combine, le magicien était déjà parti, le butin avec. Ronaldinho, Messi et Cristiano Ronaldo savent qui est leur père spirituel.

Génie précoce, le Brésilien a mis le feu aux poudres alors qu'il n'avait que 17 ans. En 18 ans de carrière, il a claqué 368 buts en 528 matches sous les couleurs respectives de Cruzeiro, du PSV Eindhoven, du FC Barcelone, de l'Inter Milan, du Real Madrid, de l'AC Milan et des Corinthians. Précurseur dans la technique, Ronaldo fut également un des premiers à faire exploser la banque. En 1996, les 18 millions d'euros dépensés par le Barça sont à l'époque un record. Un an après, l'Inter met quasiment le double sur la table. Et en 2002, le Real Madrid et son riche président Florentino Perez lâchent 45 millions d'euros pour s'attacher ses services.

Il a presque tout gagné

Mais la carrière de Ronaldo n'a pas été un long fleuve tranquille. Quand il débarque à l'Inter, il devient vite El Fenomeno. Mais en cinq saisons (1997-2002), il se brise deux fois le genou droit (1999 et 2000). On le dit perdu pour le football. Lui prouve le contraire. Même après sa première opération. A son retour, son genou craque tout seul en plein match. L'image quasi insoutenable fait le tour du monde. Il retourne sur le billard et sa carrière ne tient plus qu'à un tendon. Indestructible, il se remet sur pied grâce à un mental d'acier, et réussit six mois plus tard une Coupe du monde de folie (8 buts). Il quitte l'Inter sous la foudre des supporters nerazzurri pour le Real. L'époque des Galactiques démarre alors. Ronaldo est un personnage excentrique, insaisissable et épicurien. Le joueur a eu plusieurs vies. Pour l'homme, une autre est devant lui.

L’Equipe

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article