Championnats d’Afrique de judo

Publié le par senesports.over-blog.com

Le Fédération ne dispose que le quart du budget

A quelque dix jours du démarrage du championnat d’Afrique de judo, la fédération sénégalaise de la discipline n’a encore que mobilisé le quart du budget. Les dirigeants de l’instance fédérale faisaient face à la presse mardi pour faire le point sur la question.

EL-HADJI-DIA.jpg

Les 32èmes championnats d’Afrique de judo qui se tiennent à Dakar du 12 au 17 avril prochain au dojo national sont partis pour « battre le record de participation », selon El Hadj Moussa Dia, président de la Fédération sénégalaise de judo. Cela pour deux raisons d’après le président. Le premier motif est que « quand le Sénégal organise, tout le monde veut venir à cause de la légendaire « téranga » (sens de l’hospitalité) ; et deuxièmement, nous sommes en année préolympique et comme il n’y a de minima en judo pour se qualifier aux Jeux Olympiques (l’Afrique à droit à 24 représentants), les championnats d’Afrique reste une grande porte, surtout que les tournois de Tunis et du Caire n’auront pas lieux à cause des troubles que connaissent ces pays ».

La gifle de la ville de Dakar

Déjà, une vingtaine de pays ont confirmé leur participation. Le seul hic est que jusqu’à présent, le budget qui s’élève à environ 123 millions de francs Cfa n’est pas encore mobilisé. La plupart de ces fonds vont provenir des accréditations et des partenaires, selon M. Dia. Mais le premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye a donné 10 millions de nos francs. Le président El Hadj Moussa Dia attend la réaction de la Présidence de la République qui « a promis de faire de faire quelque chose ». Quant au Ministère des sports, il a dégagé une enveloppe de 20 millions de Cfa provenant de l’arbitrage des compétions internationales. « A dix jours de l’évènement, nous avons mobilisé que le quart du budget », a estimé le président.

Cette difficulté est liée au fait que les sociétés et certaines institutions sollicitées n’ont pas répondu favorablement à l’appelle de la Fédération. Mais la plus décevante est sans conteste la Mairie de Dakar. « Celle-ci nous a promis qu’elle allait réagir. Mais à notre grande surprise, elle n’a débloquée que 500000f Cfa », s’indigne El Hadj Moussa Dia qui a du mal a digéré le geste modique de la ville de Dakar. « Nous leur avons dit qu’on pouvait se passer de cette enveloppe et nous n’avons pas pris », précise-t-il. Il est d’autant plus en colère que cet évènement est une publicité énorme pour la capitale sénégalaise pendant 7 jours. « Il faut que le joue le jeu », a-t-il martelé.

François MENDY

Commenter cet article