Basket - NBA

Publié le par senesports.over-blog.com

Fin du cauchemar pour les Cavs

Cleveland a enfin gagné, contre les Clippers (126-119 ap), après 26 défaites. Les Spurs tombent à Philadelphie (71-77). Miami prend la tête à l'Est.

 CAVS.jpg

Mo Williams et Antawm Jamison peuvent exulter, ils ne rentreront pas avec Cleveland comme la seule équipe de l’histoire du sport américain à enchainer 27 défaite d’affilée. (REUT)

Ils sortent enfin la tête de l'eau les Cavs. 53 jours qu'ils attendaient ça : après avoir engrangé 26 défaites consécutives (aucune victoire depuis le 18 décembre 2010), Cleveland met fin à la disette en s'imposant face aux Clippers (126-119 ap). Une victoire obtenue à l'arraché puisque c'est seulement au terme d'une prolongation haletante que les Cavs ont pu s'embrasser et fêter leur victoire comme s'il s'agissait d'un match de play-offs. «Je peux enfin sourire, confie Daniel Gibson soulagé. Ça fait du bien. Gagner est un sentiment précieux.»

Aux antipodes des abysses du classement, Miami s'empare de la tête de la Conférence Est. Son «Big Three» a fait état de son talent pour ramener les points de la victoire de Detroit (106-92). LeBron James - qui passe tout près d'un triple-double (16 pts, 10 passes et 8 rbds)-, Chris Bosh (17 pts et 10 rbds), Dwyane Wade (24 pts) et le Heat passe donc devant les Celtics avant d'aller dimanche à Boston, choc au sommet à l'Est. De son côté, Kobe Bryant a mis le feu au Madison Square Garden : les Lakers ont coupé court aux ambitions des Knicks pour s'imposer sur parquet new-yorkais (113-96). « Kobe nous a un peu arraché le coeur, confesse le coach des Knicks Mike d'Antoni, il a rentré de très bon shoots, surtout dans le premier quart temps ». Les Spurs, toujours meilleure équipe de la Ligue, ont quant à eux chuté face aux 76ers (77-71), un résultat dont se félicite le coach de Philadelphie : « C'est une victoire merveilleuse, lâche Doug collins. Battre les meilleurs joueurs de la Ligue rend mes hommes très, très heureux. » Un match à gommer pour Tony Parker (9 pts, 3 rbds et 4 passes) et les siens, maladroits aux tirs (33% de réussite). Philadelphie s'impose avec le plus petit score de la saison.

Record pour Batum

À noter la très belle perf' de Nicolas Batum qui s'offre un nouveau record personnel depuis le début de sa carrière en NBA : 4 contres pour le Français qui signe de surcroît une bonne feuille de match (7 points, 7 rebonds et 4 passes décisives) et permet à Portland de battre Toronto (102-96). L'ancien Manceau s'est montré décisif dans les cinq dernières minutes de la rencontre : il enfile un panier à trois points permettant aux Trail Blazers de revenir à 85-83 avant d'égaliser à 85-85 sur un dunk.

L’Equipe avec AFP

 

Commenter cet article